Thailande du Nord: Chiang Rai et Chiang Mai

Voilà maintenant plusieurs mois que je voyage. Beaucoup de personnes rêvent de voyager non-stop. Personnellement, je pensais aussi que c’était vraiment le truc le plus chouette à faire. Mais après quelques mois sur la route, je dois avouer que voyager tout le temps, ce n’est finalement pas mon truc ! Faire et défaire son sac tous les 3 jours, très peu pour moi. Je préfère prendre mon temps.

Je voulais visiter le Nord de la Thaïlande, mais je suis une slow traveller, donc je voulais apprendre du Nord de la Thaïlande plutôt que de visiter tous les temples et autres sites touristiques. Je n’ai rien contre, et j’en visite régulièrement d’ailleurs.

Bref, pour le Nord de la Thaïlande, je voulais visiter Chiang Rai et Chiang Mai.

Mais je voulais aussi me poser et me rendre utile. C’est pourquoi j’ai travaillé bénévolement dans le refuge Care For Dogs à Chiang Mai pendant 3 semaines (article dédié ici).

J’ai donc rejoins le Nord de la Thaïlande, Chiang Rai, afin de visiter un peu avant le refuge.

Bus de nuit très confortable, rien à voir avec les bus Birmans. Néanmoins, je ne me suis pas vraiment sentie en sécurité, surtout après avoir lu que la mortalité sur les routes Thaï s’élevait à plus de 22.000 morts par an. Et ils ne prennent en compte que les morts sur place. Si vous tenez les 20 min de trajet jusqu’à l’hôpital et y décédez, vous ne faites pas partie du comptage… La Thaïlande a une population de 68M d’habitants. Autant vous dire que vous risquez littéralement votre vie sur les routes ici. C’est d’ailleurs devenu le pays le plus dangereux au monde en 2017 (sur les routes j’entends) !

En même temps, quand vous voyez comment ils conduisent, combiné au fait que les scooters ne portent pas de casque (ou si peu) et sont le plus souvent surpeuplés (et vas-y que je me balade avec ma femme et mes 2 gosses sans casque… – ce matin, j’ai même vu une femme allaitant son bébé pendant que son mari conduisait avec un autre enfant devant lui !), ce chiffre ne me surprend plus.

Bref, après une nuit blanche à penser mourir à chaque virage, je suis arrivée à Chiang Rai. A environ 10 km de la ville environ, parce que en plein centre, c’eut été trop facile et ça ne ferait pas vivre les copains Tuk-tuks…

La ville est petite, sans hauts immeubles, c’est assez reposant. Il n’y a pas trop de voitures et zéro embouteillage.

J’ai profité de ces 3 jours pour visiter le temple blanc, le temple bleu, une plantation de thé, un village de femmes girafes (je suis encore très divisée sur la question), le triangle d’or (là où le Myanmar, la Thaïlande et le Laos se rejoignent) et autres lieux culturels.

J’ai personnellement ADORÉ le temple bleu ! D’accord, le bleu est ma couleur préférée, donc ça aide, mais même sans ça. Les détails sont impressionnants, la finesse des décors, la lumière, tout dans ce temple est juste magnifique ! et il y a moins de touristes qu’au temple blanc, ce qui facilite la prise des photos.

Après mes 3 semaines au refuge, je me suis installée 4 jours dans la vieille ville de Chiang Mai, car finalement, je n’avais pas eu l’occasion de la visiter.

Le seul endroit, hors refuge que j’ai vu, c’est le Grand Canyon de Chiang Mai car à seulement 3km du refuge. J’y suis allée un dimanche. Endroit sympa. Eau chaude, on peut y plonger, faire du paddle, de la chambre à air, nager (avec gilet de sauvetage obligatoire), se restaurer et boire un verre. C’est très touristique, il n’y a principalement que des backpackers. Bonne ambiance, rafraichissant.

Chiang Mai est généralement connue pour sa vieille ville entourée de remparts et son ambiance plutôt relaxe où les « Digital nomads » aiment s’installer en janvier/février, quand la chaleur n’est pas encore suffocante. Tout autour s’étend une ville moderne avec des centres commerciaux, des immeubles etc. La vielle ville est principalement touristique, remplie d’hôtels, restaurants et salons de massage. Sans oublier les nombreux temples et le marché de nuit du dimanche.

J’ai donc déambuler dans les rues pendant 3 jours, visitant quelques temples, profitant de massages bien mérités (à mon avis) et explorant un peu les alentours.

Pour mon dernier jour, j’avais réservé une journée à Elephant Nature Park, dans leur réserve de Sila. C’est un sanctuaire recommandé par le « Animal Walfare », ce qui me rassurait car je ne voulais pas faire de balade à dos d’éléphant mais plutôt les observer et prendre des photos. Un mini van avec 11 autres personnes est venu me chercher à 8h30 à mon hôtel. Après 1h30 de route, nous sommes arrivés au Sanctuaire. Il y avait 4 matriarches et 2 bébés (Bella, 1 an et Minnie, 6 mois). Nous leur avons offert des bananes (de vraies gloutonnes ces bestioles !!), accompagnées dans la jungle, donné un bain de boue puis un vrai bain dans le ruisseau. Je n’ai pas regretté l’achat de ma GoPro au Laos !

La journée fut courte, car nous avons quitté le sanctuaire à 14h.

Ce sanctuaire est plein tous les jours. Il faut réserver plusieurs semaines à l’avance. Mais il vaut le coût (65 euros) car les éléphants ne sont pas exploités. Nous ne serions pas là, leur journée se déroulerait de la même façon. Nous n’interagissons pas vraiment avec eux car ils se fichent de notre présence dans la mesure où on ne les embête pas.

Et j’ai fait une petite vidéo de la journée .

Je pense retourner dans le Nord soit en Mai avec une amie, soit en septembre pour retourner au refuge Care For Dogs.  En attendant, je suis à Bangkok en attendant ma prochaine destination : Hoi An au Vietnam, dans un refuge pour chats

Pour plus de photos, clickez ici

 

 

 

1 thought on “Thailande du Nord: Chiang Rai et Chiang Mai”

  1. Bonjour Pauline, merci pour ce nouveau récit, intéressant et superbes photos, comme je l avais constaté précédemment.
    En ce qui concerne les éléphants, voici quelque chose qui t intéressera peut être : https://www.108empreintes.org.
    Et pour ce qui est de Hôi An, je n y suis pas retournée depuis 3 ans, mais ça a été ma ville d amour depuis 2004, j y allais tous les ans, pour 2 semaines à 3 mois chaque fois, parfois 2 fois par an. Je connais bien sûr Jack’s café et ses chats, ainsi qu Emma Bolton, salue la de ma part. Je pourrai aussi te mettre en relation avec un couple très très sympa ( lui parle un peu français et t emmènera partout hors des sentiers battus; et elle parle anglais). Moi début Septembre je serai au Nord de Sai Gon, dans un refuge pour chien, avant de venir à Care for dogs. Bonne suite, on attend les prochaines news

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *