Le Laos, ou la colonisation économique chinoise

Je suis partie au Laos neuf jours, et plus précisément à Luang Prabang, dans le nord du pays.

Au départ, je me suis dit que neuf jours sur place, ça allait être long, car la ville est petite. Mais finalement, ces neuf jours sont passés à toute vitesse. Et pourtant, je ne peux pas dire que j’ai fait des milliards de trucs. J’y ai rencontré beaucoup de monde, des Français principalement, des Israéliennes beaucoup, des Irlandais et bien entendu beaucoup d’Allemands.

Luang Prabang est une ville très touristique au bord du Mékong.

Une grande rue la traverse, rue qui se transforme en marché de nuit dès 17h. Et tout autour, des petites ruelles jalonnées de maisons en briques. On y trouve principalement des hôtels, des restaurants et des magasins de souvenirs…

Les restaurants sont d’ailleurs hors de prix. Impossible de prendre un repas pour moins de 5-6 euros. Ça paraît peu dit comme ça, mais pour le Laos, c’est très cher. Il faut donc se rabattre sur le marché pour un repas à 1,5€. Buffet de légumes et pâtes à volonté. La viande grillée (porc, poisson, poulet) est en plus, mais pour 1€, vous avez une belle brochette !

Pendant cette semaine, je suis allée deux fois aux cascades de Kuang Si, à 30 km de la ville. Les deux fois en tuk tuk avec des personnes rencontrées au cours de mes pérégrinations. Ces cascades sont magnifiques. Sur plusieurs étages. Chaque étage vaut le détour. Il est aussi possible de s’y baigner. L’eau est fraîche, mais par 35°C, ça fait du bien!

J’ai aussi passé une journée sur le Mékong, pour visiter les caves de Pak Ou, plus en amont. Les caves en elles-mêmes ne m’ont pas fait grand effet, et il est vrai que les centaines de Bouddhas collés les uns aux autres, certains en très mauvais état, donnent une impression de lieu abandonné et l’ensemble est assez glauque.

Le trajet en revanche est beau. Malheureusement, cette balade ne sera bientôt plus faisable car les Chinois installent des barrages partout. Pour le moment, huit sont construits, mais quand tout sera terminé, ce seront 40 barrages sur l’ensemble du Mékong Laotien !

Je m’inquiète pour les habitants qui vont devoir revoir toute leur façon de vivre. Leur mode de vie va changer, les paysages aussi. Que vont devenir les bateliers et les villages à l’heure actuelle sur le bord du Mékong? De plus, le contrat stipule que tout ce qu’ils trouvent autour du barrage leur appartient… quand on sait que le Mékong à cet endroit regorge d’or, cela fait mal au cœur pour les Laotiens. Ils perdent leur revenu et leur pays. De plus, les Chinois n’emploient que de des Chinois sur les barrages. Toute l’exploitation est chinoise et le restera pendant 20 ans. Après quoi, le Laos récupérera les barrages, mais dans quel état? D’après ce qu’on m’a expliqué à plusieurs reprises, les Chinois achètent petit à petit tout le nord du Laos (et le reste du pays suivra). Le gouvernement laisse faire.

Pour mon anniv’, je me suis offert un cours de cuisine laotienne. Bon, ne comptez pas sur moi pour vous recuisiner les recettes, mais je peux vous assurer que c’était très bon. Nous avons débuté la journée par la visite d’un marché à l’extérieur de la ville où le Chef nous a expliqué les différents légumes et herbes que nous allions utiliser par la suite. Comme tous les marchés, c’était très coloré et beau.

Puis cours de cuisine dans un lieu magnifique au milieu de la forêt. Au menu :

  • Tapenade d’aubergines à l’ail, oignon et piment (pas trop pour moi…)
  • Poisson cuit à la vapeur dans une feuille de bananier et riz gluant. Le poisson cuit avec une sauce à base de coriandre, citronnelle, ail, oignon, basilic, piment
  • Boulettes de poulet aux herbes cuit dans un panier en citronnelle
  • Salade de Buffle aux herbes
  • Riz gluant rouge au lait de coco et fruits frais.

Autant vous dire qu’après ça, j’avais moins faim !

Il a aussi pas mal plu cette semaine, surtout le soir et la nuit. Des orages de dingue ! Une force incroyable. Les prémices de la mousson. Heureusement, les journées étaient belles et chaudes.

Le dernier matin, je me suis levée à 5h30 pour assister au Tak Bat, procession de moines à travers la ville. Ils défilent dans la rue principale afin de récupérer leur nourriture de la journée. Ce qu’ils reçoivent en trop est donné aux pauvres.

On m’avait prévenue que c’était un peu la foire. Des centaines de touristes attendent pour prendre des photos. Il est vrai que les moines avec leurs robes safrans sont absolument magnifiques. Mais certaines personnes abusent, et se placent à 30 cm des moines pour les prendre en photo avec leur flash !

Il est aussi possible d’acheter du riz ou autres victuailles et s’installer sur des mini tabourets pour ainsi participer à la distribution. Il est pour cela préférable de croire en ce que l’on fait. Mais il paraît que finalement, les moines ne sont pas très regardants. Il est vrai que si on retire les touristes, il n’y a que très peu de locaux qui participent. Peut-être préfèrent-ils donner ailleurs, loin de la foule… Cette cérémonie dure environ 30 min. Elle est effectivement très photogénique, mais m’a laissé un arrière-gout de je-ne-sais-quoi de malsain. J’ai hésité les huit premiers matins pour finalement me décider le dernier jour. Je ne regrette pas de l’avoir fait car j’ai de belles photos, mais je me sens coupable aussi d’avoir participé à ce cirque.

Ces quelques jours à Luang Prabang m’ont laissé au final une bonne impression du pays et peut-être que je visiterai d’autres parties. Je sais qu’il est présomptueux de dire que je connais maintenant le Laos alors que je n’y ai passé que neuf jours et en plus dans la même ville.

Les habitants y sont certes moins souriants qu’en Birmanie ou Thaïlande (cela m’a été confirmé par plusieurs personnes ayant voyagé ailleurs au Laos), mais tous ont été vraiment très gentils. Les paysages sont magnifiques et le pays semble très calme, avec un rythme de vie plus lent qu’ailleurs.

Mais je m’inquiète pour lui. La Chine le colonialise l’air de rien et j’ai peur qu’il se réveille trop tard pour y changer quoi que ce soit…

Pour plus de photos, cliquez ici

Sinon, vous pouvez aussi me suivre sur Instagram et Facebook: polynatingtheworld

1 thought on “Le Laos, ou la colonisation économique chinoise”

  1. Les explications donnent des renseignements utiles , car je ne comprenais pas toutes les photos . En tout cas , c’est superbe
    Merci ma chérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *