Hong Kong, ville de contrastes

En mai, je suis partie 10 jours à Hong Kong rendre visite à Aude, une amie d’enfance pas vue depuis environ 30 ans !

Elle y vit depuis deux ans avec son mari et ses deux filles.

J’ai aussi pû passer une journée plage avec un ancien collègue, Gabor, qui y vit depuis 3 ans.

Aude habite dans le sud de l’Ile de Hong Kong, près de South Bay Beach. Endroit paradisiaque, où les plages se suivent mais ne se ressemblent pas.

En plus, j’ai eu de la chance, je n’ai pas eu une goutte de pluie alors qu’il pleuvait averse depuis plus d’une semaine. Temps idéal, quoique moite. Température autour des 33°C.

J’ai découvert le quartier des affaires, dit « Central », où les tours rivalisent de hauteur les unes avec les autres. Quartier peuplé la semaine par des costards/cravates et plutôt calme le weekend, si ce n’est les Helpers Philippines qui s’y retrouvent pour passer leur journée libre entre elles.

J’y suis souvent allée car le bus pour rentrer se prenait là. J’ai pû découvrir le quartier de jour et de nuit. Les 2 ambiances sont intéressantes. Ça grouille de gens pressés la journée, et la nuit, ce sont les lumières des grattes ciels et de la circulation qui font le show.

Venant de Thaïlande et plus récemment du Vietnam, quel plaisir de se balader sur des trottoirs (oui, des trottoirs !!) propres. Et des trottoirs pas cabossés de partout ou inexistants, comme ce que je connais depuis octobre ! De vrais trottoirs ! Un plaisir d’avoir le luxe de regarder les vitrines ou de lever la tête sans craindre une chute !

Le Mid-level, le plus long escalateur en plein air du monde (800m), permet de rejoindre le bas de Central au haut de Central. Il s’arrête à différents paliers et offre des vues imprenables sur les ruelles alentours et la vie de quartier. Il monte de 10h du matin à minuit et descend de 6h à 10h. C’est une balade sympathique en plus d’être un moyen de transport pratique et gratuit.

En face de l’ile de Hong Kong, se trouve Kowloon, le vieux quartier. Il y a là aussi des grattes ciels, mais la vie y est plus locale, plus calme. Hormis le quartier de Mong Kok et son marché de babioles, les rues sont moins bondées et on y trouve de petits temples et des gens faisant la sieste. C’est aussi dans ces rues que les photos des enseignes rouges sont le plus fréquentes et photogéniques. Et la traversée par ferry est agréable (peut aussi se faire en métro) et offre une vue superbe sur les grattes-ciels de Central.

J’ai aussi passé une journée sur l’ile de Lantau, connue principalement pour son Big Buddha et DisneyLand. J’ai personnellement ignoré Mickey pour me consacré à Buddha. Pour y monter, il y a d’habitude un funiculaire, qui se prend près de la station de métro. Manque de chance, il était en travaux le jour de ma visite. J’ai dû prendre un bus pendant environ 1h pour rejoindre le lieu de culte. Il paraît que l’ascension est pourtant sympa et offre des vues imprenables. Tant pis.

Autour du Big Buddha (qui se trouve en haut de 200 marches environ), se trouve un temple avec une pièce appelée « temple des 1000 bouddhas ». Tout d’or recouverte, cette pièce est imposante et magnifique (pas pour une déco de salon, on est bien d’accord). Pour y accéder, il faut prendre un petit escalier, un peu en retrait, ce qui explique que peu de touristes la visitent.

De là, j’ai pris un autre bus pour Tai O, petit village de pêcheurs sur la côte. Très touristique. Pas très intéressant en soi.

Aude m’a aussi amené un soir à Victoria’s Peak, d’où on peut admirer la skyline de Hong Kong. Vue incroyable ! Pour la meilleure vue, pas la peine de monter dans la partie payante. Il faut d’ailleurs s’en éloigner et suivre un petit chemin sur la gauche. A environ 15min de marche tranquille, c’est là que vous pouvez admirer la plus belle vue à mon avis. Si la luminosité est bonne, la ville est illuminée. Aude m’a dit que ce soir-là, il manquait des lumières. Ceci dit, j’ai quand même trouvé ça impressionnant !

Dans le même genre, nous sommes allées prendre un verre sur le roof top du Mandarin, dans Central. Vue là encore magnifique de la ville la nuit. On se retrouve au milieu des grattes-ciels qui offrent un spectacle sans cesse en mouvement. Beaucoup d’immeubles sont illuminés et changent de couleur, motifs toutes les 5 à 10 secondes. On en prend plein la vue !

Comme je le disais plus haut, je prenais le bus pour aller dans Central et de là visiter le reste de Hong Kong. Les bus sont des double decks, c’est à dire des bus à étages, souvenirs des Anglais je présume ! Ils sont propres, climatisés et pour y entrer, il faut faire la queue. Et il ne viendrait pas à l’idée d’un Hong Kongais de doubler une personne arrivée avant. J’aimerais voir ce genre de civisme à Paris !

Les 10 jours sont passés rapidement, entre visites et plage en fin de journée.

Ce sont ces moments-là, en famille, comme à Bangkok, qui me permettent de recharger les batteries. Je n’ai plus l’impression de faire un tour du Monde, mais de visiter des amis et je prends un rythme plus familier, régulier.

Toutes les photos de Hong Kong sont

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *